Développer un plan au brouillon : exemple terminale

Publié le par Le temps des cerises

Sujet géographie : Les migrations internationales, reflet des inégalités de développement ?


1) Définition des termes du sujet.

◊ "migrations internationales" : déplacements de population impliquant un changement de résidence d'un Etat à un autre.
 Penser à tous les types de migrations, pas seulement aux migrations de travail !

cadre spatial du sujet : on travaille à l'échelle du monde, puisque le libellé ne mentionne aucune limite géographique. Cela n'empêche pas de changer d'échelle pour un exemple ou une sous partie (échelle continentale par ex.).


2) Problématique :

Dans quelle mesure les migrations internationales reflètent-elles les inégalités de développement ? Contribuent-elles à atténuer les déséquilibres ?


3) Choisir un plan :

          Il s'agit ici de peser le pour et le contre pour déterminer si les migrations internationales sont réellement le reflet des inégalités de développement. Pour le savoir, on doit, avant tout, étudier les migrations internationales elles-mêmes : quels sont les régions ou espaces de départ, d'arrivée ? On peut alors constater que ces migrations sont en effet le reflet des inégalités qui existent dans le monde ; mais il ne faut pas oublier qu'elles permettent aussi, dans certains cas, d'atténuer ces inégalités.

Ainsi, le plan est thématique :

I. Des migrations qui se font principalement du Sud vers le Nord.
II. Des migrations qui sont en partie le reflet des inégalités de développement.
III. Les migrations internationales atténuent-elles les inégalités de développement ?


4) Développer son plan (au brouillon) :

          Chaque partie doit maintenant être décomposée en sous parties, pour que le raisonnement soit plus clair au moment de la rédation. Il faut aussi ajouter sous forme de notes les idées et les exemples qui figureront dans le développement. Cet effort au brouillon est indispensable, car si vous êtes pris par le temps lors de la rédaction, vous aurez plus de mal à faire appel à vos connaissances et vous risquerez les trous le mémoire. Si toutes vos idées figurent sur votre brouillon, vous n'aurez plus qu'à les mettre en forme sur votre copie.

 

 

 

I.  Des migrations qui se font principalement du Sud vers le Nord.

A/ Les foyers d'immigration.

→ deux principaux foyers : Europe Occidentale et Amérique du Nord. Ex. : attraction des Etats-Unis (mythes du "rêve américain", du "self-made man", image de pays d'acceuil du fait de son histoire).
→ autres régons d'acceuil : Japon,Australie, et pays les plus développés du Sud (ex. littoral brésilien et ses grandes villes).

B/ Les espaces de départ.

→ pays pauvres à forte pression démographique. Ex. : migrations des populations des pays du Sahel - Mauritanie, Thad, Soudan... vers les pays du Maghreb, puis vers l'Europe.
→ Europe centrale et orientale : pays issus de l'ancienne Union Soviétique ; graves problèmes de corruption, de manque d'infrastructures et de pauvreté ; population parfois soumises aux guerres civiles qui ont succédé les indépendances de ces pays (ex. Serbie, Albanie).

C/ Les directions des principaux flux.

→ du Sud vers le Nord, à l'échelle continentale (Amérique latine → Amérique du Nord) ou inter-continentale (Afrique→ Europe ;  Asie du Sud-Est → Amérique du Nord)
→ des pays les plus pauvres vers d'autres pays du Sud qui ont besoin de main d'oeuvre (ex. pop. du Laos ou du Cambodge vers les "usines-tournevis" de Chine ou de Thailande ; pop. d'Amérique centrale vers les maquiladoras du Mexique ou du Guatemala).

 
II. Des migrations qui sont en partie le reflet des inégalités de développement.

 

 

 

A/ Les déséquilires économiques et sociaux sont causes de migrations.

 

→ facteurs qui poussent au départ : guerres, pauvreté, pression démographique, chômage... ce sont d'abord les espaces ruraux qui sont touchés.

→ facteurs attractifs : image d'"eldorado" des pays du nord (pays où l'on peut trouver un emploi, faire fortune en travaillant) ; présence de services (éducation, santé, protections sociales).

→ ainsi, les déséquilibres de développement entraînent deux types de migrations en particulier : les migrations de travailleurs peu qualifiés et les migrations des élites pour études (le "brain drain" ; ex. : les ingénieurs, les médecins indiens qui vont se former dans les universités des Etats-Unis).

 

B/ Cependant toutes les migrations ne trouvent pas leur cause dans les inégalités de développement.

 

→ des migrations existent entre pays du Nord. Ex. travailleurs qualifiés (chercheurs, ingénieurs, designers, scientifiques...) formés en Europe, qui vont travailler aux Etats-Unis.

 

 

 

III.  Les migrations internationales atténuent-elles les inégalités de développement ?

 

 

A/ Les migrations internationales apportent des atouts aux pays les plus riches.

 

→ apports de main d'oeuvre dans des secteurs qui peinent à recruter (bâtiment, restauration...)

→ apport démographique qui contribue à rééquilibrer des populations du Nord vieillissantes (ex. Allemagne : natalité très basse).

 

B/ Des migrations qui peuvent aussi bénéficier aux pays de départ.

 

→ elles soulagent la pression démographique et les problèmes de sous-emploi (même si ceux qui partent sont les plus aptes à travailler, et cette force de travail peut aussi manquer au pays de départ).

→ les émigrés envoient de l'argent à leurs familles restées au pays : source de revenus considérable.

 

Commenter cet article